Festival-concours marquant la clôture de la semaine dédiée à la danse emblématique du Tambour Burundais, 5ème édition.

Le Ministère des Affaires de la Communauté Est Africaine, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture a organisé, ce 20 décembre 2021, au Chef-lieu de la Province de Gitega, la clôture de la semaine dédiée au Tambour Burundais sous le thème »: Tambourinaires tous, levons-nous et œuvrons ensemble pour la promotion de la culture, source de paix et de développement durable». Les cérémonies du festival-concours marquant la clôture de la semaine dédiée à la danse emblématique du tambour burundais ont vu la participation des troupes de tambourinaires provenant de toutes les provinces du pays.

Depuis des siècles, le Burundi a été toujours marqué par une culture vivante et originale qui continue à s’exprimer à travers les danses populaires variées parmi lesquelles on retrouve les exhibitions d’apparat (les tambourinaires). Le tambour du Burundi revêt un double caractère indispensable tant du point de vue culturel qu’historique. Bien plus, le tambour burundais n’est un signe matérialisant la souveraineté du Burundi qui a été sous la domination étrangère mais, qui a réussi de s’en débarrasser par la bravoure éminente des monarques.

Dans son discours de circonstance, Louis Kamwenubusa, Secrétaire Permanent au Ministère des Affaires de la Communauté Est Africaine, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, a fait savoir que le festival-concours des tambourinaires, qui est organisé chaque année, vise la sauvegarde, la promotion et l’apprentissage aux générations futures de ce patrimoine culturel Burundais reconnu mondialement.

Ce festival-concours a été organisé en vue de créer un espace de partage de la vision des tambourinaires et consolider les valeurs communes du Tambour du Burundi et favoriser la participation des communautés à la base, à la sauvegarde de l’Art de la percussion et éveiller un sentiment  de responsabilité commune pour protéger et promouvoir la diversité des expressions culturelles, a-t-il ajouté.

Il a  souligné que le tambour qui, traditionnellement était lié à la royauté, est aujourd’hui, un reflet du patrimoine culturel immatériel Burundais. Il a en outre ajouté que, depuis son inscription au patrimoine mondial de l’humanité en 2014, le tambour burundais est pour le monde un rythme d’une valeur unique et exceptionnelle, une fierté du Burundi et qui agrémente le concert des Nations.

Rappelons que ce festival-concours des tambourinaires, 5ème édition, a été clôturé par l’octroi des prix aux trois premières troupes des tambourinaires. La Province de Gitega a remporté la première place à 93, 2% avec une enveloppe 1000.000 Fbu, la Mairie de Bujumbura a eu la deuxième place à 92,2% avec une enveloppe de 700.000 Fbu et la province de Muramvya  a eu la troisième place à 83,2% avec 500.000 Fbu, les autres provinces qui suivent ont eu chacune une enveloppe de 150.000 Fbu.

Par Thaddée Ntahondi

A propos administrateur

Voir Aussi

HIGH LEVEL CONSULTATIVE MEETING OF THE SUMMIT OF EAC HEADS OF STATE ON THE PEACE PROCESS IN THE EASTERN DEMOCRATIC REPUBLIC OF CONGO (DRC)

COMMUNIQUE-OF-THE-HIGH-LEVEL-CONSULTATIVE-MEETING-OF-THE-SUMMIT-OF-THE-EAC-HEADS-OF-STATE-ON-THE-PEACE-PROCESS-IN-THE-EASTERN-DRC-FINAL-1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!